Forum de la communauté RP francophone du serveur Moogle, sur FFXIV. Vise à réunir et informer les rôllistes des activités RP du serveur !
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Satria Thunderstrike

Aller en bas 
AuteurMessage
Satria Thunderstrike

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2017

MessageSujet: Satria Thunderstrike   Jeu 28 Déc - 1:09




Thème de Satria



Thème de combat:
 

Thème d'aventure:
 




Identité :




Nom : Thunderstrike

Prénom : Satria

Surnom : "Ventre à pattes"

Race/Ethnie : Hyurgothe

Âge : 28 ans - 17ème Soleil de la 1ère Lune Ombrale

Occupation : Résidente du Havre Blanc. Satria consacre une moitié de son temps à l'entrainement, et la seconde moitié à la cueillette, la chasse ou aux combats.

Apparence :


Corpulence : 1m87, 81 kilos, elle est très musclée et a une forte carrure.

Peau : Hâlée, brune.

Cheveux : Ses cheveux noirs sont hirsutes, négligés, elle les coupe court quand elle y pense, et les attache en arrière quand ils se font longs.

Yeux : Ambrés.

Signes particuliers : Elle a des tatouages traditionnels Hyurgoths rouge sombre, l'un au centre du front et l'autre lui barrant le nez. Elle a également une cicatrice d'entaille sur sa mâchoire, sous la joue gauche, dirigée vers l'oreille.





Description physique :


Naturellement robuste, même pour sa race, Satria a consacré sa vie à Rhalgr et aux arts martiaux très jeune, et cela s'en ressent sur son corps taillé par l'entrainement : Des os épais et solides comme de la roche, une musculature impressionnante*, un tronc robuste soutenu par de puissantes jambes aux pieds calleux, un dos sculpté, des épaules larges, un cou solide... et des mains rugueuses, aux paumes larges et parsemées de cicatrices d'entailles, et dont les callosités sont telles qu'elles forment des bosses, grisâtres et repoussantes, sur ses phalanges.

Son visage aux traits réguliers arbore -malgré elle- un air constamment renfrogné, à cause de sourcils épais qui semblent naturellement froncés. Ses yeux ont une intense couleur ambrée, et un tatouage traditionnel Hyurgoth barre l'arête de son nez, tandis qu'un autre en forme de croc orne le centre de son front. Une vilaine cicatrice d'entaille barre sa mâchoire sous la joue gauche.
Ses cheveux noirs sont hirsutes, négligés, elle les coupe court quand elle y pense, et les attache en arrière quand ils se font longs, tantôt en tresse, tantôt en une simple queue de cheval.

Elle a une voix profonde, tonitruante quand elle hausse le ton. Celle-ci n'en reste pas moins expressive, trahissant bien vite son amusement, son attendrissement, ou la plupart du temps sa colère.

* (Plus que ce que son apparence en jeu ne suggère !)

Description psychologique :


"N'essaies pas de m'imiter. N'essaies pas de devenir un autre comme moi, ou même un autre comme Ivon le Coeurl. Gardes les yeux ouverts, mais surtout le cœur pur, ainsi tu pourras apprendre tout ce qui te semble digne d'être appris, et l'adapter en quelque chose qui soit à toi !"
- Maitre Hilbert

"Un artiste martial ne devrait jamais se soumettre à qui que ce soit, à quoi que ce soit. Pas même à l'amour de quelqu'un."
- Maitre Hilbert

"Il n'y a ni bien ni mal dans les arts martiaux, il n'y a que les faibles, les forts, et les meilleurs. Le faible risque toujours de devoir se soumettre au fort, peu importe qu'il soit bon ou mauvais. Devenir le plus fort d'entre tous est le devoir éternel d'un adepte du Destructeur, de tout artiste martial."
- Maitre Hilbert

"L'honneur et la fierté sont les remparts qui gardent le cœur d'un combattant. Abandonnes ne serait-ce qu'une fois, et comme une brisure dans les remparts, l'effondrement est inévitable. Ne cèdes jamais."
- Maitre Hilbert

"L'humilité est une bonne chose, elle te permet de voir clairement tes capacités. Mais si tu es excessivement humble, tu ne feras que te sous-estimer et tu manqueras de confiance lorsque tu t'entraines, lorsque tu te bats. Celui qui crois être un génie peut ne pas en être un. Mais le véritable prodige doit fermement croire qu'il en est un."
- Maitre Hilbert

"Tes yeux ne doivent pas voir l'attrait des titres et des richesses, tes oreilles ne doivent pas entendre les menaces du pouvoir ou des émotions, libères-toi du fardeau de l'inquiétude, car une seule chose importe : "Ne jamais dévier" !"
- Maitre Hilbert


Bon •••••••••• Mauvais
Loyal •••••••••• Fourbe
Aimable •••••••••• Antipathique
Altruiste •••••••••• Égoïste
Loufoque •••••••••• Sérieux
Chaste •••••••••• Luxurieux
Solitaire •••••••••• Sociable
Modeste •••••••••• Prétentieux
Réaliste •••••••••• Rêveur
Courageux ••••••••• Peureux
Paisible •••••••••• Violent
Clément •••••••••• Rancunier
Réfléchi •••••••••• Impulsif
Désintéressé ••••••••• Vénal
Modeste •••••••••• Ambitieux
Travailleur •••••••••• Oisif


Goûts et préférences :

Aime

  • Combattre
  • Rhalgr
  • S'entrainer
  • La méditation active
  • La liberté
  • Se reposer au soleil
  • Le bon manger, d'autant plus si c'est bon pour le corps
  • La viande, surtout celles de loup, de buffle, de porc et de verrat
  • Les vers de farine et les sauterelles frites
  • Le paprika, le poivre, la muscade, le piment
  • Les carottes et les épinards
  • Les animaux*
  • En apprendre davantage sur l'art de combat des autres
  • La force de caractère


Déteste

  • La convalescence
  • La méditation assise
  • La viande de chacal
  • L'alcool
  • L'excès de confort, et surtout les matelas trop mous
  • Ceux qui abusent de leur force ou de leurs pouvoirs
  • Les oisifs, les pleurnichards et les perfides
  • Une bonne partie des Miqo'tes
  • Une bonne partie des Lalafells
  • Contrevenir à ses principes


* (Elle s'en inspire d'ailleurs beaucoup pour les arts martiaux, pas forcément pour leurs techniques, mais pour leur façon d'être, leurs puissants instincts et leur combativité !)




Occupations :

Quand elle ne vagabonde pas, Satria loge au Havre Blanc. Se mêlant peu des affaires des autres, la moniale consacre ses matinées à un entrainement acharné et patient, et le reste de son temps libre à la courte sieste de l'après-midi, ainsi qu'à la chasse ou à des duels qui ne sont que des façons supplémentaires d'entretenir et améliorer ses capacités. Parfois, l'après-midi consiste simplement en encore plus d'entrainement, que ce soit sous la forme d'étirements, de méditation active ou, depuis peu, de lecture. Il lui arrive de prendre le temps de fourrager à la recherches d'ingrédients pour les quelques onguents et liniments qu'elle sait préparer, quitte à voyager loin.

La Hyurgothe semble toujours à l'affut de combats honorables auxquels prendre part.
Combat et talents :

Arts Martiaux

Élevée par un moine du Poing de Rhalgr depuis sa tendre enfance, Satria a été lancée sur la Voie du Poing et a embrassé cette vie depuis lors, vouant sa vie au Destructeur, et a hérité de son défunt maitre un cristal de moine.

Forte et tenace, rapide et agile, Satria est une combattante redoutable, prodige des arts martiaux, fanatique et dévote aux principes intransigeants. Son style de combat use beaucoup des coudes et des genoux*, et est bien souvent direct et brutal, la moniale misant sur sa force et surtout sa vitesse impressionnante, alliées à une maitrise aiguë de son corps. Elle utilise également des techniques de redirection de l'énergie*, s'en servant notamment pour dévier voire saisir aussi bien des mains que des lames.

*1 (Et se veut partiellement inspiré de l'"Art des Huit Membres".)
*2 (Inspirées du Taiji Quan.)


Chakras

Elle a ouvert trois chakras, ayant réussi à ouvrir le premier chakra sous la tutelle de son maitre avant de stagner à ce stade pendant presque une dizaine d'années suite à la mort de ce dernier. Lorsqu'elle ouvre ses chakras, elle se sert instinctivement du flot intense d'éther dans son corps pour amplifier la puissance de ses mouvements, s'en servant aussi bien pour frapper plus fort que pour se déplacer plus vite, et commence à apprendre certaines techniques de "poings de terre", concentrant l'éther pour renforcer partiellement son corps pendant quelques brèves secondes.
Elle reste encore incapable d'"extérioriser" son éther pour lancer des attaques à distance, et ne maitrise pas encore l'intensité de son troisième chakra; quand Satria parvient à l'ouvrir, une partie de son éther se dissipe hors de son corps, perte qui s'accentue lorsqu'elle met beaucoup de force dans une frappe, et laisse alors apercevoir une aura rouge autour du membre concerné. De plus, la puissance accrue de ses mouvements mets beaucoup de pression sur ses os, et surmène ses muscles.

Qui plus est, elle ne peut ouvrir son troisième chakra qu'une fois qu'elle a une sensation prononcée et claire du mouvement du chakra en elle, ce qui, pour elle, revient souvent à devoir être déjà prise dans l'élan du combat. De même, certaines techniques impliquant son éther exigent qu'elles soient dans un état d'esprit particulier.

Armes

La moniale utilise rarement des armes, mais est habituée à chasser, et quelques rares fois combattre, avec une lance. Il lui arrive de s'entrainer avec pour parfaire ses techniques à mains nues, et a donc une certaine technique avec cette arme, bien qu'elle n'ait pas beaucoup d'expérience de combat avec.

Qui plus est, elle a été également formée au maniement du sabre, mais n'en a plus utilisé depuis des années. Elle en connait cependant les gardes et frappes basiques !

Talents

Tout ce qui est physique lui est venu très instinctivement, Satria est, depuis son enfance, douée pour la course, le saut, la nage, mais surtout l'escalade. Elle a également une longue expérience de la survie dans la Forêt de Sombrelinceul ou dans le Thanalan, sachant dénicher tout ce qui peut être mangé, des insectes aux fruits en passant par les racines, et est surtout férue de chasse à la lance !

De plus, elle tient de son maitre quelques connaissances en alchimie, notamment quelques-uns de ses remèdes traditionnels Mhigois. Cependant, il ne s'agit là que de trois recettes tout au plus, qui n'ont pour but que de l'aider dans sa routine. Il lui arrive de s'intéresser aux plantes des diverses régions d'Eorzea, toujours pour améliorer ses quelques recettes.

En dehors de cela, Satria ne s'étant jamais intéressée plus que cela à d'autres domaines -hormis la cuisine-, elle est tout à fait ignorante pour ce qui est des artisanats. Elle a également de grandes lacunes pour ce qui est de la culture, de l'histoire, de l'étiquette... ou du monde en général. Il lui arrive encore de se comporter comme elle le faisait quand elle vivait recluse.



Méthodes de dés




Fiche Simplifiée :

Corps à corps ▲▲Attaque à distance -Soins -Protection ▲▲
Agilité ▲▲Ingénierie -Ethérologie -Ruse -
Volonté ▲▲Artisanat -Stratégie -Charisme -


Dernière édition par Satria Thunderstrike le Jeu 2 Aoû - 12:14, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satria Thunderstrike

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2017

MessageSujet: Re: Satria Thunderstrike   Jeu 28 Déc - 2:41


Arsenal


Collier et chapelet

Satria conserve son cristal de moine porté en collier, et retenu contre sa poitrine, sous sa tunique, afin de ne pas risquer de le perdre.

Elle porte également, depuis la fin des conflits en Gyr Abania, un chapelet de perles d'ambre brut, taillée par une Ananta nommée Isha, qui s'est liée d'amitié avec la Hyurgothe lorsque celle-ci l'a secourue lors de l'attaque garlemaldaise sur l’Étendue de Rhalgr. Les perles d'ambre, au nombre de sept, enfilées sur une solide cordelette de soie rouge, semblent toutes luire d'un léger éclat.




Lance

Une lance simple mais robuste, avec une hampe en bois souple et une tête en acier, qui comprend une pointe mais également une lame sur le coté, pour les entailles ou pour crocher ! Elle ne s'en sert que pour chasser, la plupart du temps.

Illustration:
 




Armure

L'armure de Satria est composée de jambières en tissu épais, renforcées de protections métalliques sur la jambe gauche -sa jambe d'appui-, d'un plastron de métal protégeant son thorax porté par-dessus un gambison qui, lui, couvre tout son torse, d'une seule épaulière sur le coté droit ainsi que d'une paire de gantelets de cuir renforcés de métal.
Elle est le fruit d'une longue chasse aux matériaux pour Satria, qui, aidée de son maitre moine de l'époque, une Roegadyn du nom de Mellow Bull, a reçu l'aide d'un artisan gridanien, d'une couturière de passage au Havre Blanc du nom d'Elohise, ainsi que de Whasbyrm Loetwilfsyn, un vieil armurier Noscéen résidant au Manoir Hawkins, et même d'une Ananta de la tribu Vira, Isha.

Basée sur des armures traditionnelles du Poing de Rhalgr, Satria a décidé de quelques modifications pour rendre le tout plus pratique pour elle. Elle est particulièrement légère, et n'est renforcée qu'au niveau du thorax et sur sa jambe droite et son bras droit.

Les bottes comme les gantelets, ainsi que la plupart des sangles, sont en grande partie fait de cuir de gazelle Gyrabanienne, tandis que les jambières et le gambison sont tout deux faits de multiples couches de doublesoie tissée, rembourrés de coton. Le gambison n'a ni manches ni col, et ses coutures sont hexagonales, addition purement cosmétique mais toujours pratique d'Elohise, et sert -comme les jambières- à atténuer aussi bien les chocs que, dans une certaine mesure, les entailles. Une longue ceinture blanche, en coton, simple et sans colifichets, vient serrer le bas du gambison autour du ventre, Satria laissant les pans pendre sur le coté !

Quant à l'épaulière, celle-ci protège l'épaule droite, afin de laisser le bras gauche le plus libre et léger possible. Lisse et bombée, elle est somme toute simple, faite pour dévier les frappes loin du bras ou de la clavicule. Le plastron se ferme par les flancs et protège tout le thorax, ainsi que la clavicule droite, laissant là encore le coté gauche découvert si ce n'est pour une large sangle de cuir. Il a une forme bombée pour mieux dévier les coups, avec une légère arête au centre.

Toutes les parties métalliques sont faites d'un alliage de plumacier -un fer rare que l'on ne trouve plus qu'en Othard, et que Satria n'a obtenu que grâce à l'aide d'Arkhyna Celestris-, de chromium, de manganèse et de phosphore... la Hyurgothe ayant du faire fondre un tel alliage par les gobelins d'Idyllée.
Ce sont ensuite Whasbyrm -avec ses profondes connaissances d'armurier Limséen- et Isha -se servant de la magie pour façonner les métaux- qui ont travaillé le métal, le premier forgeant les plaques et leur donnant forme pour fabriquer les pièces d'armures, tandis que la femme-serpent s'est occupée des parties les plus fines, et n'a pas pu s'empêcher d'orner certains endroits avec des dorures, certaines parties de l'armure ainsi couverte d'une couche d'or lisse et régulière.

En guise de touche finale, et après s'être chargé d'assembler le tout, le Roegadyn aura appliqué une émulsion ignifuge sur toutes les pièces de l'armure !

Le modèle de base, l'armure de Satria ayant un gambison pour protéger le ventre, une épaulière lisse et moins encombrante, et beaucoup moins d'ornements surtout autour de la taille:
 

L'épaulière aurait davantage cette forme là, avec les lamelles articulées, mais la couleur reste la même que l'armure de base:
 

Une inspiration pour le gambison, celui de Satria n'étant pas teint, et intégralement matelassé:
 




Remèdes

Satria utilise régulièrement un liniment pour soigner les contusions dues à son entrainement, un remède traditionnel Hyurgoth dont la moniale tient la recette de par son maitre, avant de l'avoir améliorée lors de son séjour au Havre Blanc. Il s'agit d'un mélange contenant entre autre de la fleur d'arnica, du gingembre, de la myrrhe, de l'écorce de cannelle, du piment dragon, et même de la poudre de perle ou de corne, que Satria fait ensuite infuser dans du vin.

Elle en prépare rarement, mais en fait toute une jarre de terre cuite, qu'elle scelle avant de l'enfouir dans le sol ou de la ranger dans une cave pour quelques mois. Une fois prêt, ce liniment favorise la circulation du sang, soigne les hématomes et a un effet anti-inflammatoire; Satria prétend qu'il aide également à soigner et renforcer les os.



Dernière édition par Satria Thunderstrike le Sam 27 Jan - 15:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satria Thunderstrike

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2017

MessageSujet: Re: Satria Thunderstrike   Jeu 28 Déc - 15:43


Fiche Lumen


Physique :

FOR : 9   Naturellement robuste pour une Hyurgothe, un entrainement strict et austère ainsi qu'une maitrise aiguë de son corps et de son énergie rend Satria particulièrement forte.

RES : 7   Habituée à vivre de peu et sans toit, Satria s'est adaptée à une vie difficile dans le Thanalan. Qui plus est, son entrainement l'a habituée à gérer la douleur et a également renforcé son corps, rendant ses os très solides, surtout ceux des poings, des coudes et des genoux. Il se peut cependant qu'elle développe, dans quelques années, des problèmes d'articulations.


Mental :

INT : 3   Ayant vécu isolée de la civilisation pendant un bon moment, et ayant en général peu d'intérêt pour ce qui ne touche pas à sa voie, la Hyurgothe est désespérément inculte, à moitié sauvage, et apprends encore peu à peu ce que certains connaissent depuis toujours. Elle ne sait même pas encore tout à fait lire, et encore moins écrire, mais montre une certaine capacité à apprendre.

VOL : 9   Têtue et farouche, profondément dévouée au Destructeur et à ses propres principes, à sa "Voie", Satria est fière et ne plie jamais. Elle vit comme elle l'entend et, dans l'adversité et les épreuves, fait preuve d'une force et d'une détermination remarquable quoique parfois dangereuse, selon la direction prise.
Elle a un esprit combattif digne d'une bête fauve, et le cœur d'un artiste martial, ne pouvant s'empêcher d'être enthousiaste à la hauteur des défis se présentant à elle. Plus on la met en difficulté, plus elle redouble d'effort !



Manuel :

PRE : 5   Satria n'est précise, semble-t-il, que quand il s'agit de frapper un point précis du corps. En dehors de cela, bien qu'adroite, elle ne fait pas montre d'une précision particulière, en mal comme en bien.

TEC : 3   Bien que la Hyurgothe sache cuisiner ou préparer quelques remèdes, son répertoire s'arrête à quelques recettes. Ses doigts insensibles la rendent parfois peu adroite pour certains artisanats, mais elle s'acquitte très bien des taches demandant peu d'expertise.


Corps :

AGI : 8   Non contente d'être seulement forte et robuste, la moniale est également souple. Encore une fois, cela est du à son entrainement, cette souplesse servant son art martial ! Elle est également à l'aise avec les acrobaties, la course, la nage, et surtout grimpe aussi bien qu'un lézard ! Plus que tout, Satria a des réflexes impressionnants dès qu'il s'agit d'esquiver ou de parer quelque chose.

PER : 4   Elle a une bonne vue et se fie souvent à son odorat, quant à son ouïe, celle-ci est tout à fait banale. Cependant, l'entrainement suivi par Satria a émoussé son sens du toucher : elle ne sent plus rien au niveau de la peau des mains !


Social :

CHA : 2   L'air constamment fâchée -malgré elle -parfois- -, s'exprimant autant en grognements et en grondements qu'en mots, perdant vite ces derniers face à un interlocuteur avec de la rhétorique, Satria a parfois du mal à vivre certaines situations sociales. Étrangement, la Hyurgothe a un vocabulaire parfois presque soutenu... Qui plus est, elle connait également peu l'étiquette et les mœurs, allant toujours pieds-nus, s'obstinant à manger avec les doigts, ce genre de choses. On a vite fait de la prendre soit pour une sauvage, soit pour une miséreuse, ou encore pour une brute.

EMP : 2   Satria a une très bonne appréhension de l'éther qui circule dans son propre corps, et a la sensibilité nécessaire pour en ressentir les mouvements. Cependant, cette sensibilité s'arrête à son corps, et elle ne peut sentir que les éthers les plus puissants autour d'elle, seulement de façon toute instinctive !



Bonus : -
Malus : RES (Froid), VOL (Irascible), AGI (Discrétion), PER (Sens du toucher), INT/CHA (Asociale/Recluse)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satria Thunderstrike

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2017

MessageSujet: Re: Satria Thunderstrike   Sam 17 Mar - 2:50


Relations


Mes excuses à tout ceux que je pourrais avoir oublié !


Dévotion
Amour
Amour à sens unique
Amour platonique
Amour familial
Attirance sexuelle

Forte amitié
Amitié
Apprécie
Simple connaissance
Indifférence

S'entend bien avec
Respect
Confiance
Ne s'entend pas bien avec
Se méfie
Ennemi


Rhalgr, le Destructeur de Monde :
La foi et la dévotion de Satria envers Rhalgr définissent sa vie. Selon la Hyurgothe, toutes les peines qu'elle a vécu, toutes les épreuves auxquelles elle a été confrontée et sera confrontée, depuis le jour où Nymeia a filé son destin jusqu'à celui de sa mort, ne servaient qu'un dessein : l'endurcir et l'éprouver, pour la rendre forte de corps et d'esprit, pour qu'elle puisse servir son dieu.
Il n'y a rien qu'elle ne craigne davantage que la colère du Destructeur, qui sera le seul juge de ses actes.


Maitre Hilbert (PNJ)(Décédé):
L'ancien maitre de Satria, qu'elle respecte autant qu'elle critique. Seule repère qu'elle ait eut durant son enfance, c'est lui qui lui a appris les arts martiaux, jusqu'à ce que la Hyurgothe le surpasse en technique à l'age de douze ans. Il fut également son guide lorsqu'elle ouvrit son premier chakra.
Si la petite Satria le voyait comme une figure paternelle sévère, la Hyurgothe a désormais un discours plus tranché et chargé de reproches. Si son maitre avait un esprit très vif, de la culture et des principes, il n'en était pas moins un artiste martial au potentiel médiocre, aux convictions moins solides qu'elle ne le croyait, et qui avait traité une enfant en élève alors qu'elle avait besoin d'un père.
Cependant, elle sait qu'elle lui doit beaucoup, et aussi sévère fut-il, ce n'était que pour exploiter pleinement son potentiel, et faire d'elle la combattante qu'elle est aujourd'hui, en lui inculquant des principes, mais surtout en lui faisant développer sa propre philosophie.

C'est à la fin de la guerre pour la libération de Gyr Abania que Satria s'est libérée du devoir qu'elle avait envers son défunt maitre, en priant pour le repos de son âme au Tombeau des Lames errantes.  


River Fall :
Le jeune Hyurois est la première personne pour laquelle Satria ait développé une véritable attirance, charmée par la nature profondément douce et pleine de bonté de l'élémentaliste. Mais ses sentiments n'étaient pas voués à être réciproques et, si la Hyurgothe s'en était tout d'abord trouvée furieuse puis blessée, il ne lui aura pas fallu longtemps pour qu'elle se ressaisisse, et soit en paix avec le fait que son affection soit à sens unique, et se félicite même qu'il en soit ainsi, car elle doute d'avoir pu poursuivre pleinement sa voie sans que cela ne soit une source d'inquiétude pour un compagnon comme lui.
Elle aime River pour ce qu'il est à ses yeux : une personne profondément juste et bien intentionnée, qui a un but pour lequel il est prêt à tous les efforts. Si il est de nature timide, il trouve pourtant en lui beaucoup de détermination et de courage pour défendre ce en quoi il croit.

Désormais, elle est contente simplement de simplement savoir qu'il va bien. Mais elle n'oubliera pas qu'elle lui a promis de l'aider, quoiqu'il entreprenne.

D'ailleurs, il cuisine bien !


Jipupu Jipu :
Si Satria a une bien piètre opinion des lalafells, Jipupu est une agréable exception. Calme, patiente et avec un cœur honnête et plein de bonté, son ambition de sortir ses parents de la misère de la Brouillasse d'Ishgard est admirable. Jipupu ne semble jamais tarir d'enthousiasme, de zèle lorsqu'elle s'entraine et de calme en toutes situations, et elle a l'étrange don d'apaiser la Hyurgothe par une simple remarque, ou ne serait-ce qu'un sourire.

Satria ne lui reprochera jamais qu'une chose, c'est qu'elle sous-estime ses propres capacités pour l'arcanisme. Pourtant, la moniale en est convaincue, l'apprentie arcaniste a beaucoup de potentiel, en plus d'avoir un bon professeur.

Jipupu est de ces cœurs purs que Satria ne peut s'empêcher d'affectionner. Quoi que la lalafelle pense d'elle, la moniale insistera pour l'aider, notamment pour faire d'elle une arcaniste qui puisse surpasser les autres, et qui puisse se donner les moyens de ses ambitions !

Et puis, elle adore sa cuisine.


Olorion Fatieslin :
Les relations entre elle et le docteur ont toujours été bien compliquées, et comment pourrait-il en être autrement, entre deux personnes aussi entêtées ?

Au début, si les remarques et les commentaires acerbes d'Olorion sur les Mhigois touchaient peu la Hyurgothe, il fut l'un des premiers à ne pas la considérer ni comme une idiote, ni comme une brute. A vrai dire, il a toujours fait preuve de patience avec elle, et répondait à sa curiosité. Il lui avait sauvé la vie, et il est venu un moment où à son tour, elle a pu se battre pour sauver la sienne, et à l'époque, elle ne voulait pas croire qu'Olorion puisse la considérer en amie.

Mais cette relation fut ébranlée lorsque leurs principes respectifs se heurtèrent, l'une poussée par ses obligations envers son dieu, et l'autre par son désir de protéger les membres du Havre Blanc, et Olorion condamnait la belligérance de Satria, qui préféra s'écarter de lui pour éviter qu'elle ne soit obligée de répondre de la seule façon qu'elle connaissait, par le combat, car l'esprit affuté du docteur l'avait toujours laissé cruellement muette et pantoise quand ils se disputaient.

Elle en était venue à croire qu'en plus de l'avoir profondément déçu, il la haïssait. Cela n'aurait pas dû la toucher, mais venant de quelqu'un qu'elle respectait plus que quiconque, par sa force de caractère et pour ses principes inflexibles, la Hyurgothe avait été davantage blessée dans son orgueil qu'elle ne voulait l'avouer.

Finalement, contre les attentes de la moniale, c'est le docteur qui lui tendit la main en premier, en acceptant de se battre contre elle. Et c'est depuis cette décision d'Olorion que Satria, honteuse, se calma tout à fait en ce qui concerne docteur.

Olorion est son ami, quoi qu'il advienne, et quoi qu'il puisse lui dire ou penser d'elle, quoi qui puisse les opposer dans le futur, quand bien même leurs voies respectives devaient diverger à nouveau... le respect qu'elle lui voue ne tarira plus jamais.
Elle a toujours eu beaucoup d'estime pour cette tête en l'air qui, si il est parfois dur à suivre et que ses traits d'esprits passent loin au-dessus de la moniale, s'est toujours scrupuleusement attaché à ses principes, et à aider les autres sans jamais rien exiger en retour, avec patience, avec compassion.
Il est un exemple de bienveillance mais aussi de droiture, et Satria ferait tout ce qui est en son pouvoir pour le protéger.


E'lizah Rehn :
"La petite", comme elle a prit l'habitude de l'appeler, est la digne élève d'Olorion. Parfois tout aussi dure à suivre, assez vivante pour trois et, à bien des égards, insouciante et compatissante, Satria a pour elle une profonde affection.
Malgré la méfiance de Satria, et les aprioris qu'elle avait sur les Miqo'tes -et qui d'une façon se vérifient chez Lizah, qui peut souvent sembler puérile ou bruyante-, celle-ci n'a jamais cessé d'être bienveillante envers la Hyurgothe, qui, pendant un temps, ne faisait confiance qu'à l'apprentie élémentaliste.

Il arrive d'ailleurs souvent que la Hyurgothe s'amuse de la vivacité et de l'innocence de Lizah, qui arrive toujours à arracher un sourire attendri à Satria. En vérité, ce que la moniale éprouve pour Lizah pourrait tout à fait être l'affection d'une grande sœur.


Akane Yuki :
Parmi ses proches fréquentations au Havre Blanc, il n'y en a qu'une qui comprenne tout à fait l'artiste martiale en elle, et c'est Akane. C'est également la première personne qu'elle ait jamais considéré comme une connaissance amicale, et désormais, une amie de confiance. Satria apprécie Akane, qui est une femme de peu de mots, mais toujours calme et avec laquelle elle peut s'entendre sans même avoir parlé, car elles partagent, par certains aspects, une mentalité d'artistes martiaux.

Lors des entrainements, Akane ne l'a jamais ménagée, et c'est pour Satria une marque de respect. Elle ne peut s'empêcher de considérer la Raenne comme une grande samouraï, douée pour le sabre, mais a fait l'erreur de considérer que l'Ao'ra manquait d'ambition, simplement car elle ne cherchait pas à devenir la plus forte de son art malgré ses talents. Elle se rend compte désormais qu'Akane tient sa force du désir de protéger son fils, quoi qu'il lui en coute.

A nouveau, c'est un but que Satria respecte beaucoup, et elle n'en apprécie que davantage la Raenne, qui est pour elle une camarade dans l’âme.


Zoe Brightcloud :
Satria aura vite considéré la magicienne comme une amie. Bien que taquine, Zoe a le cœur d'une aventurière et fait preuve de beaucoup d'esprit, de créativité et a toujours été fidèle et honnête en amitié, ne ménageant jamais la Hyurgothe, mais la soutenant quand elle en avait besoin. Elle connait somme toute peu la Hyuroise, mais peu lui en chaut : Zoe est une bonne amie, et elle a la confiance de Satria, en plus de sa complicité !


Artellus Numeon :
Brillant ingénieur, Satria se soucie peu de son passé ou de ses origines. Il est lui aussi un bon ami, bien qu'il ait la manie de proposer ses gadgets et autres machineries à la moniale. Elle se souviendra toujours du fait qu'Artellus ait voulu se livrer à un combat amical de lutte contre elle, alors qu'il se savait plus faible, ou encore de sa hardiesse au combat ! Définitivement, Artellus peut se faire courageux, et c'est un trait qu'elle apprécie beaucoup.


Fuyu Yumi :
Malgré les piques et les remarques acerbes de Fuyu, et bien que son caractère ait le don de l'agacer quand il ne lui passe pas au-dessus de la tête, Satria sait que Fuyu agit avec plus de sagesse qu'elle ne parle. Cela dit, Satria apprécie la franchise crue de l'archère, qui n'hésite pas à donner son avis -souvent très valable au yeux de la Hyurgothe- sans s’embarrasser de politesse ou d'inquiétude de froisser les autres.

Quand il le faut, Fuyu peut être concise, prompte à la décision, et bien souvent efficace, mais la moniale la trouve également têtue, et si elle donne trop peu de valeur à l'opinion des autres, au moins écoute-t-elle. Si la Raenne ne lui semble pas avoir mauvais fond, Satria tient tout de même à ce que Fuyu ne fasse pas preuve de cruauté dans ses actes.


Sulh'an Keir :
Sympathique et de bonne compagnie, Satria n'a pas grand chose à dire sur Sulh'an, hormis peut-être qu'il pourrait parfois faire preuve de davantage de franchise, ou encore que ses pâtés de viande sont franchement bons. Sulh'an est juste, en général, agréable à vivre.


Khelys'to Doarha :
Si autrefois Satria considérait que Khelys'to se gâchait à être aussi facilement froissé ou par son insolence, elle a cependant toujours apprécié le fait qu'il soit fidèle à lui-même et à ses valeurs, dusse-t-il affronter l'ire de toute une foule. Le moine Miqo'te l'a surprise une première fois quand, malgré ses blessures et la perte d'une oreille, il s'est entrainé avec acharnement jusqu'à compenser cette perte.
Si son insolence continue de l'agacer, elle voit en lui un adversaire à sa mesure. Khelys'to a du potentiel, ne néglige pas ses principes selon les circonstances, et a, tout comme elle, foi en Rhalgr. Et plus que tout, il a l’âme fière et entêtée d'un artiste martial. Satria n'oubliera pas non plus qu'il a tenté de sauver un ennemi grièvement blessé. D'autant de raisons qui font qu'elle conçoit un respect croissant pour le Miqo'te.

Elle voudrait que, dans cette lutte éternelle pour atteindre le sommet de leur art, Khelys'to puisse lui aussi atteindre la cime. Si elle devait avoir un égal sous les cieux, ce pourrait être Khelys'to.


Nikolas Coldren :
Là où beaucoup considèrent le Hyurgoth comme une brute, Satria y voit encore une fois de la fierté mal perçue. C'est un combattant redoutable et, qui pas un seul instant ne ménage ses coups et, comme elle, refuse bien souvent de l'aide pour faire les choses par lui-même. Comment pourrait-elle lui en vouloir de penser ainsi ? C'est justement le caractère qu'elle attend d'un combattant de son acabit.

La moniale considère qu'à sa façon, Nikolas lui a témoigné son respect en une occasion. En ce qui la concerne, elle ne s'est jamais sentie plus similaire à quelqu'un qu'à Nikolas, mais elle enrage de savoir que ce dernier pervertit son honneur en mettant sa force au service de personnes malhonnêtes. Quoiqu'il advienne de lui en ce moment, elle ne peut qu’espérer qu'il rentre de lui-même dans le droit chemin, mais elle ne compte pas le laisser se compromettre davantage, si elle devait le revoir.


Khamgaalak Noykin :
Le Xaela est un lutteur extraordinaire, en plus d'être adepte de plusieurs armes, parfois exotique. Naturellement, un combattant aussi atypique -et robuste- intéresse vivement Satria qui le connait davantage de par le combat qu'ils ont livrés que de leurs discussions. Il faut également dire qu'il a une philosophie bien à lui, et ne manque pas d'esprit.
Satria n'oubliera pas de si tôt cet Ao'ra capable d'encaisser certains de ses coups sans même broncher, et pouvoir affronter quelqu'un comme lui l'enthousiasme beaucoup. Qui plus est, il a bien voulu lui montrer certaines techniques à la dague.


Qinna Relhana :
L'arcaniste Miqo'te est sans doute l'une des meilleurs dans son domaine, mais selon Satria qui n'en connait qu'une poignée. Cependant, difficile de ne pas reconnaitre que cette jeune femme qui passe son temps dans les livres est efficace. Elle s'avère être un bon professeur pour Jipupu, et exigeante contrairement à ce que son attitude timide peut laisser penser.
La moniale ne supportait pas trop les hésitations verbales de Qinna, se demandant comment on peut bien avoir peur de ses propres mots.

Satria la consulte souvent pour ce qui est de comprendre l'éther, ou encore pour apprendre ce que font certains sortilèges d'arcanistes. Malgré sa nature effacée, la Miqo'te est sympathique et intéressante à écouter.


Kazu Kitai :
L'un des seuls docteurs en qui elle ait confiance après Olorion et Lizah, Kazu est efficace sans être bavard, et sait au moins quand il est inutile de faire un commentaire à Satria.
Sa magie est atypique, moins depuis qu'il a récupéré sa fée, mais malgré tout Satria ses excès de tatouages comme une balafre sur le corps, une disgrâce. Il a tendance a grogner et souffler, et sans y voir d'hypocrisie, la moniale trouve que Kazu fait davantage cela pour se donner un air que par simple habitude.

Il n'empêche que c'est quelqu'un de confiance, bien que la moniale n'aille pas jusque là mais l'apprécie, notamment car il ne s'épanche pas en sermons hypocrites et fait preuve d'une certaine franchise, et il est certainement un atout en combat.


Malone Selida :
Un autre Miqo'te agréable à côtoyer, qui semble ne pas trop s'emporter pour des choses peu importantes, tant mieux pour lui ! Il est plutôt calme, sans être insouciant, mais fait parfois preuve d'une juste colère. Il ne semble pas souvent capable de comprendre la façon de penser de la moniale, mais comment lui en tenir rigueur ? Qui plus est, au moins a-t-il le bon sens de ne pas faire de reproches.


Jae'a Selida :
Sa manière de parler est étrange, pour ne pas dire parfois superflue selon la Hyurgothe. Cependant, il est plutôt neutre, concis et calme, et donc agréable à vivre. Sa souplesse est impressionnante, et Satria ne peut s'empêcher d'imaginer ce que cela pourrait donner dans une application plus martiale.

En attendant, ses prouesses à la danse forcent le respect, quand bien même Satria est plus portée sur le combat. Lui et Malone vont souvent de pair.


Armin Nuscule :
Le petit l'a aidé en certaines occasions. Satria a de la peine pour ce lalafell qui a une jambe en moins, à sa place, elle ne supporterait pas de vivre ainsi. Malgré tout, Armin continue de vivre, et Satria ne peut que saluer le fait qu'il ait surmonté ce handicap. Il y a quelque chose dans sa façon de parler, ou sa curiosité, ou encore sa condition ou sa jeunesse, qui attendrit un peu la Hyurgothe.


Mahité :
Elle est sympathique et très bonne cuisinière. Et puis, elle a une belle chevelure et un visage agréable. Satria n'oublie pas qu'elle l'a aidé à rencontrer son père, Whasbyrm, l'armurier qui lui a fabriqué son armure !


Qaragal Ulaanud :
Satria la connait davantage sous le nom d'Arkhyna. Elle a eu l'occasion de la rencontrer et de se battre sous son commandement lors des batailles en Gyr Abania. C'est une bonne meneuse lors des combats, en plus d'être une magicienne très capable. En tout cas, Satria lui avait fait confiance, et c'est toujours le cas, bien qu'un incident de possession ai fait croire à Satria qu'Arkhyna s'était montrée cruelle envers un innocent, la Hyurgothe n'avait d'ailleurs pas hésité à prendre un sort de glace dans le bras pour essayer d'éviter qu'Arkhyna ne commette un acte "indigne d'elle".  

Même la situation éclaircie, la Hyurgothe, têtue, lui en a voulu de s'être laissée influencer de la sorte, surtout connaissant le tempérament tenace de la Xaela ! Cependant, cet incident est relégué au passé, désormais.


H'eaira Lossea :
Parfois puérile, mais cela ne surprend guère Satria de la part d'une Miqo'te, H'eaira est également souvent arrogante, ce que Satria distingue clairement de la fierté, et la moniale la juge également cruelle et sans considération pour ses adversaires. H'eaira n'est pas loin de faire partie de ceux que la Hyurgothe abhorre : ceux qui abusent de leurs pouvoirs.

Cependant, la Miqo'te est venue lui poser des questions par le passé, aussi Satria est-elle prête à penser qu'H'eaira saurait se remettre en question, et la combattante sait également qu'H'eaira n'a pas mauvais fond, d'ailleurs elle agit souvent pour protéger ses proches.

Elle espère donc qu'H'eaira finira par se réformer, car, selon Satria, il en va du salut de son âme. Si l'occultiste ne mesure pas le poids de ses pouvoirs magiques, elle ferait aussi bien de briser son bâton. Pour le moment, Satria se contente d'observer ce qu'il en est.


Aedan'a Gurvana :
Bien qu'il soit là depuis un temps, Satria le considère encore comme une nouvelle tête. Il faut dire que la Hyurgothe met du temps à connaitre les gens. Elle n'en pense rien, en tout cas plus depuis qu'elle a aidé lorsqu'il a fallu le soutenir face à son abject ancien clan.


Fey Haze :
Une Hyurgothe sympathique que Satria a rencontré lors du conflit en Gyr Abania. Fey ayant à peu près le même âge, ayant peu connu Gyr Abania et ayant surtout vécu dans le Thanalan, Satria était surtout curieuse de voir comment celle-ci vivait ça, ou encore ce qu'elle pensait du retour en Gyr Abania. Il s'est avéré que Fey était plus patriote que ne l'était la moniale.
Elle n'a malheureusement pas eu l'occasion de creuser la discussion !


Genkishi Senoken :
Le compagnon de Qinna, et aussi un samouraï expérimenté. La Hyurgothe a eue l'occasion de discuter des arts martiaux avec lui, pour découvrir que la philosophie de Genkishi à ce propos était différente de la sienne en certains points, plus proche de celle d'Akane. Peut-être est-ce propre aux samouraïs ?

En tout cas, elle espère le combattre un jour.


Ardan Gold :
Un moine qui, selon la Hyurgothe, perd son temps à faire du mannequinat ou à travailler au manoir Hawkins. Il ferait mieux de se concentrer sur la Voie plutôt que de s'éparpiller ainsi, ou encore de se préoccuper de ses cheveux. Dans un sens, pour Satria, ce n'est du gâchis. Même leurs visions de la Voie différent de trop.


Lin Taranyl :
Lin est une moniale qui surpasse clairement Satria dès qu'il s'agit d'éther, là où Satria compte davantage sur sa force physique. Si elle connait peu Lin et n'a rien contre elle, elle est cependant en désaccord quant à certains points concernant le Poing de Rhalgr ou encore la philosophie des arts martiaux. La Voie finira par les départager.


Samiel Exxet :
L'apprenti de Lin. Il semble capable, mais Satria est encore incapable de se prononcer sur son potentiel. Il fait preuve d'une certaine vivacité, et a des techniques originales.


A’tinea Haimir :
Bien trop proche à son gout, à un point tel que la Hyurgothe ne considère plus cela comme une nuisance mais comme un manque de respect. Elle ne peut pas se faire soigner par l'astromancienne sans entendre des reproches inutiles, et elle se méfie encore de cette Miqo'te qu'elle ne connait pas, qui lui semble à la fois manquer d'honnêteté et de stabilité.


K'ahruh Tia :
Non content d'être insolent, Satria le considère aussi comme un hypocrite qui ne cesse de se cacher derrière cette même insolence. Son but est louable, mais qu'il ne s'en serve pas comme d'un bouclier pour couvrir ses effronteries. Au final, il s'apitoie surtout sur son sort, et ne réagit que pour faire bonne mesure alors qu'il doit prendre ce genre de décisions par lui-même. La Hyurgothe pense que si il veut avancer, il doit joindre l'acte à la parole, et surtout l'intention à l'acte.



Rengu Kitai :
La femme de Kazu représente tout ce que conspue la moniale. Satria la trouve puérile, cruelle et dotée de pouvoirs très puissants. Hautaine et toxique, elle use de menace dès qu'on la contredit, et c'est déjà, selon Satria, abuser de sa puissance. Inutile de dire que quand Rengu ne se contente pas de menace, Satria réagit avec encore davantage de véhémence.

Satria aura essayé de la confronter, mais même battue, la Raenne ne s'est pas réformée un seule instant. Il n'y a rien qu'elle puisse sauver en elle, et, la moniale en est convaincue, Rengu est profondément mauvaise. A son sens, ce genre de personnes sont toujours susceptibles de commettre le mal, ce n'est, dans le cas de Rengu, qu'une question d’intérêts.

Satria compte bien la tenir à l’œil, en sa présence, mais pense que ce genre de personne devrait être privées de leurs pouvoirs. Elle n'attend qu'une excuse pour la pacifier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Satria Thunderstrike   

Revenir en haut Aller en bas
 
Satria Thunderstrike
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy XIV - Moogle Rôleplay FR :: RP :: Communauté :: Présentations joueurs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: